InnComm // Le Blog

Dédié aux créateurs & repreneurs de TPE

Gros plan sur une créatrice accompagnée par InnComm : Aurélie Fougères, créatrice d’1Vin 1Fille à la soirée “Ladies After Work”

ladies-after-work.Jpeg

En septembre 2010, suite à une formation à la création d’entreprise, Aurélie Fougères ouvrit 1 Vin 1 fille. La boutique de vin chic et tendance située dans le centre de Lille.

Un concept autour de la Bonne et Belle Bouteille, où l’on trouve le cadeau idéal pour son client, son collaborateur et ses amis. On y découvre aussi des créations (bijoux, artistes, …).

1 Vin 1 Fille propose une gamme plus restreinte qu’un caviste traditionnel, mais surtout plus surprenante.

En effet, Aurélie vous fait découvrir régulièrement des produits à partir de 4,90 €, lors de dégustations ou d’événements artistiques.

Sa boutique se situe :
71 rue de l’Hôpital Militaire 59000 LILLE

Lire la suite

ZOOM sur l’utilisation des “PROMOTIONS”

Les promotions sont des ventes avec remises, rabais effectuées en dehors des périodes de soldes d’hiver (11 janvier 2012 au 14 février 2012) et d’été (27 juin 2012 au 31 juillet 2012), afin d’augmenter les ventes.

Les promotions sont soumises à des règles strictes :

- Elles sont effectuées pour une durée limitée (dans le temps et/ou par une quantité de stock*).
- Cela doit rester une pratique occasionnelle de courte durée.
- Le prix de référence sur lequel s’applique la réduction est le prix le plus bas effectué pendant les 30 derniers jours.
- Durant la durée de la promotion, les articles doivent être disponibles (ce qui sous entend une obligation de réapprovisionnement, si des clients souhaitent des articles non disponibles; sauf si c’est une promotion pour déstockage, ou lorsque les quantités sont mentionnées).

La publicité concernant ces promotions est réglementée, et donc doivent être mentionnés :

- Le prix de référence qui subi le rabais.
- La durée de la promotion, ou le volume de produits avec la mention «jusqu’à épuisement des stocks».
- L’importance de la réduction en pourcentage ou en euros.
- Les catégories de produits concernés.

*Ce sont alors des promotions de déstockage, le consommateur doit être informé que la promotion dure jusqu’à épuisement des stocks.

Faites le point sur vos assurances !!!

Vous avez peut être fait de nouveaux investissements ou aller en faire, développé votre gamme, ou tout simplement, vous avez peut être crée. Que se passe t’il lorsque votre local prend feu ?, lorsque vous tombez malade ?, lorsqu’un client subit un préjudice du fait de votre prestation ??? Avez-vous pensé à souscrire une assurance ?

Aujourd’hui Monsieur Journel, expert en assurances vous explique les différentes types d’assurance et ce qu’elles assurent et garantissent. De multiples choix !

Quelle assurance doit on obligatoirement souscrire ?

En tant que chef d’entreprise, vous êtes responsable des dommages causés par vous-même, mais aussi par votre personnel, vos locaux et votre matériel professionnel ainsi que par les objets que vous fabriquez, vendez, réparez ou installez. Vous êtes donc obligés de contracter une assurance appelée :

RESPONSABILITE CIVILE

Certes, la plupart de ces accidents n’ont pas de conséquences dramatiques, mais un certain nombre d’entre eux, de par leur gravité, peuvent mettre en péril la viabilité de votre entreprise, compte tenu des indemnités que vous devrez verser aux victimes (exemple : une chaudière mal installée qui asphyxie votre client et ses enfants).

Ainsi, la responsabilité civile, au même titre que l’incendie, constitue une garantie incontournable.

Que couvre concrétement cette assurance ?

On distingue deux garanties :

-La responsabilité civile exploitation : qui couvre les dommages liés à l’exploitation de votre local commercial qui reçoit des clients, des salariés, des apprentis, des bénévoles pouvant se blesser, provoquer involontairement des dommages à des tiers.

-La responsabilité civile activité professionnelle, liée à votre activité : l’intoxication alimentaire pour un boucher, un traiteur, une panne suite à une réparation d’un véhicule pour un garagiste, le système informatique qui plante suite à l’installation d’un logiciel défectueux pour un conseil.

Et en cas de sinistre, cette assurance compense-t-elle la perte de mon chiffre d’affaires ?

La responsabilité civile, ne permet pas de rattraper le chiffre d’affaires perdu, alors que souvent un sinistre affectant votre outil de travail peut perturber votre activité professionnelle, compromettre sa trésorerie et dans une majorité des cas, menacer son existence. Il est donc primordial de souscrire à une assurance :

PERTES D’EXPLOITATION

Après un incendie par exemple, les durées moyennes de reconstruction, de réinstallation et de reprise d’activité s’étendent sur plusieurs mois entrainant une disparition ou une réduction significative du chiffre d’affaires.

L’assurance pertes d’exploitation a pour but de vous aider à surmonter les difficultés financières engendrées par le sinistre, puisqu’elle vous permet d’obtenir une indemnité correspondant au revenu qui aurait été le vôtre si le sinistre n’avait pas eu lieu.

La garantie couvre pendant une période déterminée (généralement 12 mois), la perte de marge brute, c’est-à-dire la perte consécutive à la baisse du chiffre d’affaires causé par l’interruption ou la réduction de l’activité. Ce calcul est réalisé par un expert.

Et moi indépendant, dois-je posséder une assurance personnelle ?

S’il est indispensable d’assurer son entreprise, il n’en est pas moins essentiel de couvrir personnellement le dirigeant en prévoyance pour les risques de décès, d’invalidité et d’arrêt de travail. Particulièrement s’il a un statut de Travailleur Non Salarié (TNS), artisan, commerçant ou profession libérale, dépendant du RSI.

Un bras cassé, une jambe dans le plâtre, une incapacité temporaire, une invalidité suite à un accident ou une maladie, peuvent, sans revenu de remplacement ou avec des revenus moindres, mettre à mal la viabilité de votre entreprise.

Le créateur dans cette situation n’a aucune couverture la 1ère année en indemnités journalières, le minimum légal* ne sera versé qu’après un an d’activité à condition d’être à jour des cotisations (et de ne pas dépendre de la CIPAV qui est une caisse de retraite).

Il est donc important de se protéger de ces situations, et de contracter en tant qu’indépendant une :

PREVOYANCE

*Le revenu de remplacement est égal à la moitié des revenus professionnels moyens des 3 dernières années avec un minimum de 19,37 € et un maximum de 48,43 € (chiffres au 1/1/2011).

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à contacter Christian Journel :
contact@cabinet.journel.fr
tél. 06 12 90 19 50

Marché des Créatrices à Kbane

Marché des Créatrices à Kbane

Le Samedi 29 octobre 2011, venez nombreux et nombreuses au Marché des Créatrices chez Kbane à Marquette-Lez-Lille de 10h à 20h !!!

Vous pourrez découvrir 12 stands de créations originales :
- Vêtements en matières naturelles : Elaex
- Cosmétiques bio : Essita Cosmetics
- Produits de bien-être : Evelyne Verbeeck
- Textiles et décoration : Flo Design
- Accessoires de mode : Le Vestiaire de Moon
- Vêtements pour bébé : Tora & Ryu
- Vins : 1 Vin 1 Fille

Et prestations de bien être :
- Réflexologie : Peggy Rafinesque
- Détente thérapeutique : Renée Burochain
- Voyante, magnétiseuse, lithothérapie : Voyance Stéphanie
- Artiste photographe : En Toute Complicité

Et toujours les solutions Kbane pour un habitat durable !

Facebook : Marché des créatrices

Marché des créatrices 10 décembre à Inncomm

< Soirée « Marché de Noël »>

Venez présenter aux autres créatrices, aux partenaires, aux créateurs… vos créations, produits et services lors de cet événement. Un stand est mis à votre disposition (gratuit) à partir de 16h pour une ouverture au public prévue à 17h00 au sein de notre hall (InnComm, Marquette-lez-lille).
Contacter Mélanie au 03 28 38 16 96 pour connaître les modalités d’organisation de cette soirée.

« Page précédentePage suivante »